Le mystère de la coche suivant dans les accords commerciaux dans Ax 2012

Posted by

English version available here

Ce sujet est très spécifique et concerne une coche bien particulière et souvent quelque peu mystérieuse pour beaucoup, la coche suivant !!! Cet article s’adresse donc aux fins connaisseurs des accords commerciaux dans Ax 2012. N’avez-vous pas remarqué l’option « suivant » disponible quand on paramètre un accord commercial ? Alors voici la définition officielle de Microsoft : « lorsque ce champ est activée, la recherche de prix plus attractifs ou d’autres remises continues pour le client actuel avec les priorités suivantes : Enregistrement, Groupe et Tout. S’il existe d’autres accords commerciaux offrant des remises, elles seront incluses si la commande concernée remplit les conditions requises et que la case à cocher Suivant est activée. Si d’autres remises sont trouvées, elles sont totalisées et non remplacées. » En gros, on comprend que si on coche l’option, Ax va cumuler les accords commerciaux, sinon non. Merci et au revoir Simone ! CQFD.

Et en vrai ça fait quoi ?

On s’en doute, sinon il n’y aurait pas d’article, ce n’est pas si simple. On va tenter de décortiquer le fonctionnement. Pas d’exemple dans cet article, car cela deviendrait vite imbuvable. Mais voici les conclusions qu’il faut retenir de cette fonctionnalité. Une première chose qui n’est pas expliquée dans la définition officielle, c’est que le comportement diffère selon qu’on soit sur un accord commercial de type « Prix » ou de type « Remise » (ligne ou multiligne). Par contre, il ne diffère pas selon qu’on exploite les accords commerciaux d’achat ou de vente. Cela fait donc plusieurs variables : le type d’accord (prix, remise), la granularité de l’accord commercial (Tout, Groupe, référence) et si l’option suivant est cochée ou non.

Et concrètement ?

Premier test : sur les accords de type prix

Avec l’option suivant de cochée, si plusieurs accord commerciaux de type « Prix » ont été créés, à différentes granularité (l’un à groupe, l’autre à enregistrement par exemple). Le résultat est qu’Ax va appliquer le meilleur prix, quelle que soit la granularité de l’accord commercial. Sans l’option suivant de cochée, Ax va chercher les accords de granularité la plus fine (un accord de au niveau « Groupe » sera priortaire sur un accord au niveau « Tout »), et, parmi ces accords, s’il y en a plusieurs au même niveau, il va appliquer le premier accord de ce niveau qui a été créé.

Second test : sur les accords de type remise

Avec l’option suivant de cochée, Ax va cumuler toutes les remises, quelle que soit la granularité de l’accord commercial. Sans la coche suivant, Ax va chercher les accords de granularité la plus fine, et, parmi ces accords, s’il y en a plusieurs au même niveau, il va appliquer le premier accord de ce niveau qui a été créé. En conclusion, avec la coche suivant, Ax cherche le meilleur prix pour les accords de type prix et cumule toutes les remises. Sans la coche suivant, il applique la priorité via les règles de granularité de définition des accords et sélectionne arbitrairement le 1er accord trouvé s’il y a plusieurs accords définis sur la même maille pour un même type. Pour l’avoir testé, et sans forcément rentrer dans les détails, le comportement de l’outil est un mixe des deux fonctionnalités si on commence à avoir des accords de même type avec et sans la coche suivant. On finit par comprendre le pourquoi du comment, mais sincèrement, il est préconisé de gérer tous ses accords soit avec soit sans la coche suivant, pour un même couple client (ou fournisseur) / article, sinon on en perd vite son latin.

Voili voilou

Yohann ROLLAND

2 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *