Revue détaillée du coût d’application de la méthode dans les projets à prix fixe (2/3)

Posted by
English version available here

Précédemment j’avais introduit ici les explications des différentes possibilités pour le coût d’application de la méthode dans les projets à prix fixe avec la valeur A partir du modèle de coût. Aujourd’hui, intéressons-nous aux autres valeurs.

Les plus simples

Comme estimation précédente

Très facile, si vous souhaitez calculer une estimation en se basant sur la valeur choisie pour le précédent calcul. Bien sur, cela n’a d’intérêt que si c’est au moins la seconde estimation pour le projet encours, sans quoi il n’y a pas de référence sur laquelle se baser.

Définir le coût à terminer sur zéro

Vous allez pouvoir utiliser cette méthode lorsque c’est la dernière estimation du projet. En d’autres termes, si vous considérez que votre projet est à présent terminé, qu’il n’y aura plus de transaction à valider, cette méthode vous fait passer systématiquement à 100% d’avancement sur le projet.

Il faut absolument que le projet soit terminé à 100% pour pouvoir procéder à l’élimination qui est la dernière étape à dérouler sur les projets à prix fixe (quand on utilise les processus d’estimation).

Méthodes qui ne requièrent pas de prévision

A présent, je vais présenter les différentes méthodes qui ne nécessitent pas de paramétrage de prévision.

Coût total – Réel

C’est une méthode manuelle, qui peut être utilisée bien évidemment lors d’un calcul d’une estimation, ou bien paramétrée directement sur le modèle de coût utilisé (avec une Quantité ou Coût pour valeur de Achèvement basé sur et Coût total – Réel de paramétré sur les lignes de coût pour le coût d’application de la méthode).

Cette méthode compare les coûts réels avec les coûts totaux. Par défaut, lorsqu’on lance ce calcul, le résultat donne 100% d’avancement.

Ensuite, il est possible de modifier manuellement en cliquant sur Estimation des coûts au niveau du bandeau supérieur. Ici vous remarquerez qu’il est possible d’ajuster le montant ou la quantité (Coût total ou Quantité totale). Il n’est possible de modifier ces valeurs qu’avec cette méthode. Pour l’exemple, j’ai mis à jour la Quantité totale de 1 à 10 puis j’ai sauvegardé.

De retour sur l’écran précédent des estimations, il faut cliquer sur Calcul.

Et à présent, on remarque que l’avancement est mis à jour à 10%.

Pourcentage de progression du travail

Cette méthode a déjà été expliquée dans le précédent article. Voici un petit récapitulatif. Une structure de répartition de travail (WBS) a été créée pour le projet, et il s’agit à présent de comparer les transactions validées sur le projet avec celles positionnées dans le WBS.

Le modèle de coût est positionné sur quantité pour l’achèvement basé sur.

En lançant un calcul d’estimation cela donne :

Nous retrouvons 1% d’avancement du projet, expliqué par le fait que 2 heures ont été validées dans les transactions. Au niveau de la structure WBS, 200 heures ont été planifiées.

Si je mets à jour le modèle de coût avec un achèvement basé sur les coûts, le résultat serait ici de 100% pour l’avancement du projet. En effet, la méthode choisie au niveau des lignes est basée sur les prévisions (et il n’y en a pas dans cet exemple).

Si je mets à jour le modèle de coût avec un achèvement basé sur un calcul linéaire, le résultat serait de 49,15% car la durée du projet est de 2 mois (et on lance l’estimation à la fin du premier mois).

En conclusion, le modèle de coût est donc prioritaire à la valeur du coût d’application de la méthode lorsqu’on lance un calcul d’estimation.

Nous aborderons les 2 dernières méthodes dans le dernier article à venir.

Yohann

3 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.